Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 02 août 2009

Je gratine tu gratines il gratine nous gratinons

D'aucun diront que je cuisine que des légumes...

ok, c'est pas faux ;-)

En fait, ces temps ci je cuisine des légumes, ET du citron. 2 tartes au citron meringuées dans la semaine, ouiouiouioui !

Mais comme on ne peut pas se nourrir QUE de dessert (pourtant, ça ne me dérangerait pas, si les ayatollah du programme nutrition santé ne nous serinait pas avec leur credo "5 fruits et légumes par jour !)... Voici de quoi préparer le terrain avant la tarte au citron !

Gratins de (multiples) légumes

 

gratinlegume.jpg

Pour un bon gros gratin

2 grosses aubergines

4 grosses courgettes

2 gousses d'ail

4 carottes

2 petites briques de coulis de tomate

5 tranches de viande des grisons

Parmesan râpé

Moutarde

Basilic & herbes de provence & poivre

Alors, procédons par ordre, et avec les moyens du bord, siouplé.

Coupez les aubergines en rondelles assez épaisse et dans un récipient adapté, mettre au micro-onde pendant 12 minutes environ.

Coupez les carottes en rondelles et faites cuire dans de l'eau bouillante pendant 6-7 minutes environ (carottes encore un poil craquantes).

Hâchez les gousses d'ail et faites les revenir dans de l'huile d'olive. Ajoutez les courgettes (coupées en rondelles... vous m'suivez ?), et faites revenir en ajoutant éventuellement un peu d'eau pour ne pas que ça attache. Idem, les courgettes doivent être encore un tantinet craquantes.

Procédons au montage : Tapissez le fond d'un plat à gratin (légèrement huilé) des rondelles de courgettes, puis ajoutez un peu de moutarde, du basilic, des herbes de provence et du poivre.

Recouvrir par les carottes, puis une briquette de coulis de tomate. Re-poivre&herbe.

Recouvrir enfin par les rondelles d'aubergine, puis deuxième brique de coulis, et re poivre et herbes + un 'tit peu de moutarde selon votre goût.

Enfin, ajouter la viande des grisons détaillée en lamelles, puis saupoudrez de parmesan râpé.

Enfournez tout ça pour environ 15min à 190°.


Verdict : Okayyy je l'admets... je préfère la tarte au citron meringuée ! Mais quand même, ce gratin vaut son pesant de cacahuètes !

dimanche, 26 juillet 2009

Gâteau au chocolat ou comment plaire aux p'tits n'enfants.

Vous êtes parents d'une pitchounette haute comme trois pommes et âgée d'un an et des brouettes,

Vous êtes baby-sitter et vous cherchez une idée de goûter pour votre petite protégée,

Vous êtes tata et vous cherchez tout simplement à faire plaisir à votre p'tite nièce ...

Ce gâteau est fait pour vous, ni plus ni moins ! Ceci dit attention, le fait de faire plaisir à votre petite nièce n'exclue pas la possibilité, sinon l'obligation de l'imiter et de vous découper une large part de ce gâteau à l'heure du goûter...


Gâteau au chocolat qui fond dans la bouche (et pas dans la main)

chocojuju.jpg

inspiré d'ici :-)

Pour un moyen-gâteau

250g de chocolat noir

35g de sucre

15g de maïzena

4 oeufs

100g de yaourt nature


Faire fondre le chocolat tout doux au micro-onde, avec une cuillère à soupe d'eau (perso le bain-marie... connait pas ! )

Pendant ce temps, battez les jaunes d'oeufs avec le sucre, puis la maïzena, puis le yaourt, et enfin le choco-fondu.

Battez les blancs en neige bien ferme. Incorporez les délicatement au mélange.

Versez dans votre moule à gâteau et faites cuire 20min à 200°c.

Verdict : Yes, yes, yes ! Petit gâteau sans prétention mais qui ravit les papilles car quasiment fondant et surtout bien chargé en chocolat... pour un gâteau au chocolat, ça parait normal. Mais bon, je le précise, quand même.

 

mardi, 21 juillet 2009

le come-back citronné !

Et oui, me revoici me revoilà, après un silence d'une pesanteur hallucinante... qui pour ainsi dire, a presque duré 1 an. Je sens déjà venir les reproches et les récriminations... Laisser un p'tit blogounet comme ça en friche... quelle honte ! On adopte pas un blog comme ça : il faut l'entretenir, le rafraîchir, lire attentivement les commentaires, l'entretenir régulièrement... Voilà, les gens sont comme ça : sur un coup d'tête, un blog, et HOP on le laisse sur le bord de la grande autoroute du web, un beau jour...

Raaah j'vous jure : y'a plus d'jeunesse.

Bon, ceci dit, j'avoue avoir quelques circonstances atténuantes. Over-atténuantes, pour le coup. D'une j'avais quand même un concours à passer. Et de deux, pendant ledit concours... j'ai eu comme qui dirait un léger "accident" qui m'a valu l'immobilisation de mon bras dans un plâtre pendant 3 semaines. Imaginez ma détresse ! Après avoir passé tout le second semestre à manger les sandwichs du RU (invariablement : sandwich aux crudités pour moi), ou encore les conserves du supermarché (J'ai une petite préférence pour la macédoine de chez carrouf'), j'aurai voulu pleinement profiter de mon début de vacances pour me mitonner de bons petits plats. Que nenni les amis ! Immobilisée, et sans appétit, impossible pour moi de satisfaire mes tentations sucrées ou mes délices salés.

Mais qu'importe : maintenant, me revoilou ! Alors certes, mon bras ne bouge pas encore beaucoup, mais on devient très vite débrouillarde avec un bras un moins !

Naturellement, je n'avais que deux choix pour faire un retour EN FORCE et dans la plus pure tradition baluchonnienne : soit le caramel (mais de toute évidence ce sera pour une autre recette, sous peu :-)), soit le citron... c'est donc sur le citron que s'est jeté mon dévolu. Ô citron que je vénère (peut-être pas autant que les pommes, mais tout d'même), pour une fois le sort qui t'es réservé n'est pas une tarte au citron meringuée ! Mais bien cette délicieuse recette, piquée chez Eryn, et qui traînait depuis déjà fort FORT longtemps dans mes marque-pages...

Gâteau au citron Mousseux

gateaucitron.jpg

Pour 4 personnes (grand max... ça part trop vite cette petite bête, croyez-moi !)

4 oeufs

120g de Farine

1 sachet de levure

1 pincée de sel

150g de sucre

80g de beurre bien ramolli

Le zeste d'1 citron

120mL de jus de citron


La procédure est simple :

Préchauffez l'four à 180°. Et ne perdons pas de temps, le four chauffe vite !

Mélangez d'un coté la farine, la levure, le sel.

De l'autre, fouettez les jaunes d'oeufs avec le sucre, jusqu'à ce que le mélange devienne blanc. Ensuite, incorporez le beurre bien ramolli, et enfin les citrons (jus + zeste).

Vous avez compris le principe ? Mélangez les deux préparation, en ajoutant petit à petit la farine.

Battez les blancs en neige, puis incorporez les tout doucement avec une spatule.

Versez dans votre moule préféré... et hop 20min à 180°c ! une fois les 20 min passées, éteignez le four, et laissez le gâteau dedans avec la porte entre-ouverte jusqu'à ce qu'il soit tiède.

Verdict : Je dois me retenir de ne pas le finir dès ce soir. Terribeul ! moussu et aérien à souhait, avec une couche légèrement plus humide en dessous... L'essayer, c'est l'adopter !

 

mercredi, 18 février 2009

...

...ça,

c'est fait.

mardi, 09 septembre 2008

Tarte au citron mousseuse au lait concentré


Une fois qu’on a eu fini la bonne grosse quinzaine de gâteaux au chocolat au lait concentrée (Avec seulement 2 petits estomacs, en moins de 2 jours…), la question habituelle des « restes » s’est posée. Or ici, c’est du reste peu habituel, du reste que j’ai jamais dans le frigo, du reste dont je ne savais vraiment pas quoi faire : un reste de lait concentré.

Vraiment pas quoi faire ??? J’exagère un tantinet. Etant, vous l’aurez compris, complètement citronnophile, cette mystérieuse tarte au citron à base de lait concentré sommeillait tranquillement dans mon dossier « recette à tester » depuis de longs mois déjà. Sautons donc sur ce reste pour composer un dessert rapide et savoureux…

Par rapport à la recette de base, je n’ai pas adopté la pâte aux spéculos (pas de restes de spéculos chez moi !) j’ai donc opté pour ma bonne vieille pâte à tarte sucrée (et rapide)… Mais j’ai adopté (et adapté ) et ô combien approuvé le mélange citronné… mmmh.

Tarte au citron mousseuse

Image Hosted by ImageShack.us

Pour une petite tarte

Pâte

150g de farine

½ yaourt

1 càs d’huile d’olive

Zeste d’un citron

Une petite tasse de sucre

Flan-mousseux au citron

Environ 20cl de lait concentré non sucré

Jus et zeste de 3 petits citrons

60g de sucre + 10g de sucre

2 œufs

Mélangez la farine, le sucre le zeste le yaourt, l’huile d’olive et formez une boule bien homogène. Laissez reposer 10 min.

Etalez la pâte au rouleau et faite la cuire au four 200°c pendant une vingtaine de minute, en prenant soin de recouvrir le fond de légumes secs pour qu’elle ne lève pas.

Battez un blanc en neige.

Fouettez le lait avec le jaune d’œuf restant, l’autre œuf, le sucre, le zeste et le jus des citrons.

Ajoutez progressivement le blanc d’œuf.

Versez ce mélange liquide par dessus votre pâte précuite, Saupoudrez des 10g de sucre restant, et faites cuire une quinzaine de minutes à 200°c.

Verdict : Mmhh. Une texture légère, pas consistante comme un flanc, mais pas non plus aussi légère qu'une meringue... Juste mousseuse à souhait... Navrée, pas eu le temps de prendre en photo une part de tarte, celle-ci ayant été dévoré en une seule fois, par trois convives surpris des capacités insoupçonnées du lait concentré...

Euphorisante, sans aucun doute.

NOTE : Cette sympathique recette conclue la série d'articles que j'ai pu écrire pendant cet été... Une année (très voir TRES) chargée m'attend (euh, a déjà commencé, en fait !), et je n'aurai sûrement pas - hélas - le loisir de publier mes diverses tribulations culinaires... @ bientôt :)

samedi, 06 septembre 2008

Tarte au lait : faite pour moi.

Raaah, le bon verre de lait du matin… Voilà quelque chose qui rebute bon nombre de personnes (du lait froid, nature ? beuuuurk !), mais alors moi, je ne pourrai pas m’en passer. Réminiscence des biberons de mon enfance ?

Un psy vous dirait ça mieux que moi.

Une chose est sûre : cette tarte au lait, je pouvais pas l’éviter. De toute évidence, elle était faite pour moi :-)

Tarte au lait

Image Hosted by ImageShack.us

Pâte

¾ d’un yaourt nature

150g de farine

1 càc d’arôme vanille liquide

1 càs d’huile d’olive

Garniture

40cl de Lait (écrémé possible)

50g de sucre

1 càs de maïzena

3 œufs

1 càc d’arôme vanille liquide

Pâte

Fouettez le yaourt avec l’arôme vanille. Ajoutez progressivement la farine, puis l’huile d’olive. Travaillez la pâte à la main jusqu’à former une boule homogène.

Laissez reposer une dizaine de minutes (… ou pas !)

Etalez la pâte très finement, puis garnissez un moule à tarte (23cm de diamètre à peu près) préalablement chemisé de papier sulfurisé. Faites bien remonter les bords sur les coté, pour que la garniture liquide ne s’échappe pas sur les cotés ensuite !

Parsemez la pâte de légumes secs pour qu’elle ne lève pas à la cuisson

Faites pré-cuire une vingtaine de minute à 200°c. Attention : couvrir éventuellement d’une feuille d’alu pour que les bords ne brûlent pas ! (Mais qui donc a fait cramer les bords ? C’est bibi pardi !!)

Garniture

Fouettez ensemble tous les ingrédients : Œufs, puis lait, puis sucre, puis maïzena.

Versez cette garniture sur le fond de tarte pré-cuit. Faire cuire 25-30min à 200°c… En surveillant bien et en couvrant éventuellement (pour que les bords ne brûlent pas… Vous m’suivez ?)

Verdict : Hé, mais, dis donc… Sans m’en rendre compte j’ai réalisé une tarte au flan… Oui oui c’est ça ! Et extra bonne en plus… La saveur de l’huile d’olive de la pâte (très discrète, je vous rassure) mariée à celle du lait et de la vanille… Mmmh. Il faut que je songe à en refaire une avec une garniture encore plus épaisse, pour rivaliser avec les délicieuses parts de tarte qui me font saliver, dans la vitrine des pâtissiers…

mercredi, 03 septembre 2008

Dinde au miel et au citron & poivrons grillés

Un dimanche d’août. Si l’on est conventionnel, on se lance dans un traditionnel barbec’ : grillades, brochettes et merguez, le trio gagnant.

Si on l’est moins… On se lance dans une recette acidulée, sucrée-salée, de quoi ravir les papilles des 6 convives attablés…

Tout en accompagnant sobrement la préparation avec la saveur typiquement estivale des poivrons grillés…

Escalopes de dinde au miel et au citron

 

Image Hosted by ImageShack.us

Pour 6 personnes

6 escalopes de dindes

1 gros oignon

2 càs de miel liquide

2 citrons

1 càs de maïzena (délayée dans une càs d’eau)

Prélevez le zeste d’un citron et le jus des 2. Délayez la maïzena dans une càs d’eau.

Emincez l’oignon et faites le revenir dans un peu d’huile.

Pendant ce temps, préparez la viande : il s’agit de la découper en petits morceaux. L’idéal, c’est de mettre les escalopes au congélateur pendant quelques temps, ainsi la viande « durcit » ce qui permet de la découper facilement.

Quand l’oignon commence à blondir, ajouter la les morceaux de viandes. Faites cuire à feu moyen jusqu’à ce que la viande « blanchisse » entièrement, puis mettez à feu fort pour la faire dorer légèrement. Réservez le mélange dans une assiette à part.

Dans la même poele, en gardant le « jus » de cuisson, faites chauffer le jus de citron et le zeste, puis ajouter le miel liquide et la maïzena, mélangez à l’aide d’un fouet.

Lorsque le mélange commence tout juste à s’épaissir, ajoutez la viande et faites cuire encore 2 min jusqu’à obtenir une texture bien épaisse.

Servez immédiatement avec du riz basmati et…

Des poivrons grillés que vous aurez préparé au préalable.

Poivrons grillés

Pour 6 personnes

4 gros poivrons (ici rouges et verts, mais tout est possible, tout est réalisable)

1 four.

Lavez, Epépinez les poivrons et coupez les en 4.

Disposez les sur la grille du four recouvert de papier sulfurisée, peau dirigée vers le grill.

Faire cuire à 210°c pendant une dizaine de minutes environ, jusqu’à ce que la peau des poivrons soit entièrement noircie.

Pour peler facilement les poivrons à la sortie du four, mettez les directement dans un sac plastique que vous fermerez ensuite hermétiquement.

Laissez les poivrons refroidir tranquillement dans le sac plastique, ensuite vous n’aurez plus qu’à tirer sur la peau qui se détachera aisément.

Servir froid de préférence, avec un filet d’huile d’olive (mais tiède ou chaud, ça marche aussi très bien).

vendredi, 29 août 2008

Verrine fromage blanc - citronnée et son croustillant citronné maison - Faites vos dons !

 

Ca y’est mesdames messieurs, chuis une méga-ouf des desserts, je me lance dans des préparations totalement improvisées et sans certitude de réussite. En plus, avec ce foutu agar-agar qui nécessite du temps de repos, on sait jamais si la préparation toute liquide qui gît au fond du verre va se muer en une adorable petite crème bien consistante… Enfin, vous inquiétez pas, je ne me lance toujours pas dans de splendides entremets ou de croustillants macarons… C’est qu’ici, le matériel ne foisonne pas ! Je me contente des ustensiles basiques de chez basiques… Faites vos dons de robots, cercles à pâtisseries, poche à douille, thermomètre de cuisine et autre balance électronique à Baluchon ! il me semble absolument nécessaire de monter un « baluchonthon » sur plusieurs jours afin de réaliser une grande récolte de matériel de cuisine. Qu’en pensez-vous ? Serez vous prêt à réaliser vos promesses de dons au 06 12 .. .. .. ???

Bon, d’ici là, je resterai dans le classique… Mais dans le classique innovant, attention !

Verrines fromage blanc – crème de citron et son croustillant citronné maison !

Image Hosted by ImageShack.us

Pour 4 (grosses) verrines

Partie crémeuse

5 grosses càs bien débordantes de fromage blanc

1 sachet de sucre vanillé (+ autre sucre si besoin pour vous ?)

le zeste d’un citron + 3 càs de jus de citron

1 càc d’agar-agar

15cl de crème liquide (légère/pas légère… à vous de voir)

Partie très citronnée

3 petits citrons (soit 2 petits… vous me suivez ?)

2 petits œufs (… idem !)

1 grosse càc bien débordante de maïzena

Environ 3 càs de crème liquide

Partie croustillo-citronnée (Merci d’avoir fait de ma table une table de fête !)

200g de farine

175 de sucre

Zeste d’un gros citron

4 œufs

(l’avantage avec ces proportions… c’est qu’il y a du rab’ après le montage des verrines !!)

Biscuit

Fouettez les œufs et le sucre pour obtenir un mélange mousseux. Ajoutez les zestes et la farine (progressivement). Laissez reposer la pâte au frigo pendant une petite heure.

Sur une feuille de papier sulfurisé, déposez des petits tas de préparation (bien espacés) et faites cuire 15min à 180°C jusqu’à ce que les biscuits soient bien marrons.

Laissez refroidir avant de décoller les biscuits. A conserver dans une boîte bien hermétique.

Note : si vous jugez que vos biscuits ne sont pas assez « croustillants », il vous suffit de les passer quelques secondes sous le grill du four (ou du micro-onde dans mon cas !!) juste avant de servir, vous obtiendrez ainsi des biscuits très très craquants, semblables à des langues de chat.

Partie crémeuse

Mélangez le fromage blanc avec le sucre vanillé, le zeste, le jus.

Dans une casserole, fouettez l’agar-agar avec la crème liquide, puis portez à ébullition le mélange pendant une trentaine de seconde sans cesser de fouetter.

Transférer dans la mélange au fromage blanc et remuez bien.

Versez dans 4 verres. (attention, ça constitue un bon gros dessert ! Si vous avez des petits mangeurs à vos cotés, mieux vos se lancer dans 5 verres, carrément).

Laissez prendre pendant 2h au frigo.

Partie très citronnée

Prélevez les zestes des 3 citrons et leur jus. Faites chauffer le tout dans une casserole, puis rajoutez la maïzena progressivement (sans cesser de fouetter), puis les œufs battus en omelette. Faites chauffer le tout jusqu’à ce que le mélange s’épaississe (pas trop trop non plus, il faudra étendre cette crème par la suite sur les verrines).

Une fois la bonne consistance obtenue, sortez du feu et versez la crème liquide. Mélangez bien et réservez.

Montage

Peu avant de servir (pour que le croustillant reste croustillant, c’est le but non ?), émiettez quelques biscuits par dessus la partie crémeuse. Couvrez par la crème citronnée, à étalez uniformément avec une spatule.

Rajoutez un petit biscuit de décoration, et servez illico !

PS : HS, mais notons que je pourrai tout à fait poster une recette de mousse au chocolat aujourd'hui. Certain(s?) comprendront...